PolarHardboiled

Raymond Chandler

l'Homme d'Hollywood

3 mins read

Raymond Thornton Chandler, né en juillet 1888 à Chicago, a eu une vie très torturée, un vrai film

Le Grand sommeil de Raymond Chandler
Le Grand sommeil de Raymond Chandler
noir. Après avoir rapidement quitté les USA pour l’Angleterre et des courtes études en Irlande, il se fait malgré tout remarquer pour ses aptitudes littéraires. En 1912, il revient aux USA pour des tas de petits boulots avant de s’engager en 1917 dans l’armée. En 1924 il épouse Cissy, une pianiste, son aînée de 18 ans. Il commence déjà à taquiner la bouteille et délaisser son boulot, d’où il se fait virer.

Dés 1932, il met en pratique une de ses techniques préférées, qu’il conseillera aux débutants, à savoir : Analyser et Imiter. Il réécrit donc des nouvelles de Hammett ou Gardner. Dés 1933, il démarre avec ses premières nouvelles qui serviront d’ossature à ses futurs grands romans et également à la figure mythique du Privé Philip Marlowe. Celui-ci, immortalisé à l’écran par Humphrey Bogart, s’avère un plus fin que ses condisciples, avec beaucoup d’humour de détachement, plus sensible et par dessus tout une intégrité à toute épreuve. Dans tous ses romans, Chandler fait de Marlowe le complice du lecteur à qui il raconte tout (ou presque). Philip Marlowe, privé inoubliable a été interprété par les plus grands, Humphrey Bogart (voir Humphrey Bogart : La vie comme elle va de Jonathan Coe, Dick Powell, Elliot Gould, Robert Mitchum. Les romans de Chandler ont fait l’objet de nombreuses adaptations au cinéma ou à la télévision. Il a lui-même travaillé sur de nombreux scénarios et a connu son age d’or à Hollywood dans les années 40. Pour tout connaître de la vie tourmentée de Raymond Chandler, véritable film noir, je ne saurais trop vous conseiller la lecture du Raymond Chandler, gentleman de Californie de Frank MacShane (éditions du Seuil 1984).

Philip Marlowe, le privé de Raymond Chandler immortalisé par Humphrey Bogart
Philip Marlowe, le privé de Raymond Chandler immortalisé par Humphrey Bogart
Il a lui-même scénariser plusieurs romans dont celui de James Mc Cain, Assurance sur la Mort en 1944 pour Billy Wilder, scénario pour lequel Chandler obtiendra une nomination à l’Oscar du meilleur scénario adapté. Il écrit également des scénarii originaux dont celui du film, Le Dahlia bleu (The Blue Dahlia), réalisé en 1946 par George Marshall. Pour la deuxième et dernière fois, Chandler reçoit une nomination aux Oscars.

Il termine sa carrière de scénariste avec une collaboration plus que difficile avec Alfred Hitchcock sur le film Strangers in the Train, adapté d’un roman de Patricia Highsmith. Sa femme, Cissy, son ainée de 18 ans qu’il épousa en 1924, meurt en 1954, à l’age de 84 ans, disparition qui laissera Chandler déséspéré et le verra sombrer de nouveau dans l’alcool. Aprés une tentative de suicide en 1955, son état dépressif chronique le conduira lentement vers la mort en 1959 d’une pneumonie.

  • The Big Sleep (1939). Roman basé sur les nouvelles “Killer in the Rain” (1935) et “The Curtain” (1936), Le Grand Sommeil, traduit par Boris Vian
  • Farewell, My Lovely (1940), Adieu, ma jolie
  • The High Window (en) (1942), La Grande Fenêtre
  • The Lady in the Lake (1943), La Dame du lac, traduit par Boris et Michèle Vian
  • The Little Sister (1949), Fais pas ta rosière !
  • The Long Goodbye (1954), Sur un air de navaja
  • Playback (1958)
  • Poodle Springs (1959). Roman inachevé
James Ellroy