Michael Connelly

L'Inspecteur Hieronymous Bosch

5' de lecture

Michael Connelly est né dans la banlieue de Philadelphie en 1957 (deuxième d’une famille de six enfants), où il grandit jusqu’à l’âge de 11 ans, avant de déménager en Floride. Il est à priori destiné à devenir entrepreneur en bâtiment, comme son père. Mais il lit les bons polars de Raymond Chandler et décide d’écrire comme journaliste d’abord comme reporter à Daytona Beach puis à Fort Lauderdale, en charge des procès et des affaires criminelles (déjà cette approche du crime). A 30 ans, il décide de partir pour Los Angeles, ville du crime s’il en est, et entre au prestigieux Los Angeles Times. Son premier roman, “Les Egouts de Los Angeles”, sort en 1992. Pour ce roman il reçoit en France le Prix Calibre 38 en 1993.

Son héros, le détective Hieronymus Bosch, solitaire et pessimiste avec une vision assez noire de la vie (encore que très attachant) est promis à un bel avenir. Le cycle des Harry compte aujourd’hui 19 titres. A 61 ans, Michael Connelly passe aujourd’hui pour un des meilleurs auteurs américains de romans noirs. Jusqu’à son quatrième roman, Michael Connelly mène de front son boulot de reporter et d’écrivain. Il remporte notamment le Prix Pulitzer avec un confrère pour plusieurs articles sur les survivants d’un crash d’avion. Sa notoriété grandissant, il se consacre depuis 1994 uniquement à l’écriture depuis La Blonde en béton).

le poete de michael connelly
le poete de Michael Connelly
Un nouveau personnage Terry McCaleb apparaît en 1998 dans Créances de sang , un ancien du FBI obligé de quitter son activité à cause d’une opération à cur ouvert. Le grand Clint Eastwood a réalisé et joué dans l’adaptation de ce roman (en 2002) trés attachant et plein de suspense. En dehors de ses deux héros récurrents, Connelly a fait une tentative plutôt réussie dans le thriller pur et dur en 1995 avec Le Poète. Ces deux romqns, Le Poète et Créances de sang reçoivent respectivement le prix Mystère en 1998 et le grand prix de la littérature policière en 1999.

Aprés avoir vécu longtemps à Los Angeles, il vit depuis 2001 à Tampa (Floride) avec sa femme et son premier enfant, grâce à l’argent d’Hollywood. En effet, la plupart de ses romans ont en effet été achetés par les studios pour être adaptés au cinéma ou à la télévision. SOn roman La Défense Lincoln a été adapté au cinéma en 2001, réalisé par Brad Furman avec Matthew McConaughey. Depuis 2014, une série Harry Bosch est produite par Amazon Studios et diffusée en France en 2016.

Son roman Deuil Interdit (sorti en 2005) nous ramène dans le Los Angeles de l’été 1988, où une jeune fille de 16 ans, Becky Verloren, est enlevée chez elle, puis retrouvée quelques jours plus tard, une balle tirée en pleine poitrine. Tout fait penser à un suicide et si les premiers enquêteurs ont, eux, songé à un meurtre, personne n’a jamais été arrêté. Dix-huit ans plus tard, l’inspecteur Harry Bosch, qui vient de réintégrer le LAPD après trois ans de retraite, reçoit les résultats d’une analyse d’ADN qui remet l’affaire en selle. Et, plus ennuyeux pour lui qui doit se tenir à carreau s’il ne veut pas se retrouver définitivement hors course : avec ces résultats, ce sont les premières menaces qui arrivent. Colère, douleur et surtout danger, l’enquête prend vite des allures de cauchemar.

Ces dernières années, ses romans me paraissent en dessous de ceux de sa grande période (jusqu’au milieu de la décennie 2000) et participent plus d’une certaine routine (ou plutôt rente de situation).

  • Les Egouts de Los Angeles
  • La Glace Noire
  • Le Poète
  • Le Cadavre dans La Rolls
  • Le Dernier Coyote
  • Créance de Sang
  • Lune était Noire
  • L’Envol des Anges
  • L’Oiseau des Ténèbres
  • Deuil Interdit
  • Darling Lili
  • Wonderland Avenue
  • Los Angeles River
  • La Défense Lincoln
  • Echo Park
  • À genoux
  • Le Verdict du plomb
  • Les Neuf Dragons
  • Volte-face
  • Le Cinquième Témoin
  • Ceux qui tombent
  • Dans la ville en feu
  • Mariachi Plaza
  • Jusqu’à l’impensable
  • Sur un mauvais adieu
  • Two Kinds of Truth
  • Créance de Sang :

* Darling Lilly :
* Wonderland Avenue :
Bill Pronzini
Peter Cheyney