PolarHardboiled

Elmore Leonard

le chantre de detroit

4 mins read

Plutôt du genre précoce, notre ami Elmore Leonard, puisque dès l’age de 10 ans, il se met à écrire des histoires de western, genre qu’il aime bien voir au cinéma. Il continue au lycée et parès un intermède dans la Navy, il fait ses études à Détroit et devient rédacteur dans une agence publicitaire dans les années 50. Il débute donc dans l’écriture avec des westerns psychologiques et anti-racistes. Certains de ses écrits ont vite un certain succès, tels que Valdez Arrive ou Hombre. On va vite retrouver chez lui une écriture marquée par le scénario cinématographique, très efficace, avec des dialogues synthétiques, violents et souvent très drôles, un découpage en séquences, un suspens au fil des chapitres, des rebondissements et une certaine complicité avec le lecteur. Cette marque de fabrique lui vaudra bien des adaptations au cinéma dont le fameux 3:10 for Yuma réalisé par Delmer Daves. Quand le western a décliné, il s’est donc tourné vers le roman policier avec encore bonheur et efficacité. Il est né le 11 octobre 1925 à la Nouvelle Orléans (Louisiane).Inscrit à l’université de Détroit après son passage à la Navy en 1943, il en sortira diplômé d’anglais et de philosophie au bout de quatre ans. Avec une première nouvelle publiée en 1951, il entame sa période Western qui finira au milieu des années 60. Heureusement, l’achat des droits par Hollywood de son roman Hombre lui permettra de se consacrer entièrement à l’écriture de ses romans et de se tourner vers le roman policier. Sa première tentative, The Big Bounce, malgré le refus de pas mal d’éditeurs, finit par sortir en 1968.

Deux cycles viendront assoir la réputation de Leonard et son style particulier.

Detroit

Paru sous le titre Plus Gros que le Ventre dans le cycle Detroit
Paru sous le titre Plus Gros que le Ventre dans le cycle Detroit
Un premier cycle concernant la ville de Detroit assez violent et pessimiste qui débute en 1974 avec Payment Cash et continue avec des chroniques des années 70 aux États-Unis. En particulier Plus Gros que le ventre : Deux petites frappes braquent des épiceries et s’en sortent pas trop mal jusque là. Mais un jour l’un deux décide de s’associer avec un petit caïd et à ce moment là, les choses ne se passe plus comme prévu…La Joyeuse Kidnappée : Deux truands décident de kidnapper la femme d’un homme d’affaires mais tout va partir en vrille quand celle-ci décidera de se venger…Ce cycle sera clôturé avec La Loi de la cité qui obtient en 1986 le Grand prix de littérature policière.

Miami

La Brava dans le cycle Miami
La Brava dans le cycle Miami
Pour le deuxième cycle, Leonard choisit Miami avec une atmosphère plus colorée, plus optimiste et où les femmes ont un rôle plus important. Avec Stick, on retrouve Ernest Stick Stickley que l’on a connu dans Plus gros que le ventre qui retourne à Miami pour revoir sa fille mais tombe sur un homme d’affaires qui l’aperçoit quand il est en train de forcer sa voiture. Mais ce dernier l’engage comme chauffeur. Et là les ennuis commencent. Un superbe roman dans ce cycle avec La Brava en 1983 et on peut également citer Gold Coast et Un drôle de pèlerin.

Hors d’atteinte de Steven Soderbergh, Loin des yeux, adapté de Out of Sight
Hors d’atteinte de Steven Soderbergh, Loin des yeux, adapté de Out of Sight
Elmore Leonard atteindra son apogée dans les années 90, avec ce style rapide, incisif, plein d’humour, de rythme et convenant parfaitement au cinéma avec des séquences courtes et réalistes. Ainsi, avec les adaptations cinématographiques telles que Get Shorty de Barry Sonnenfeld (Zig Zag Movies), Be Cool, Jackie Brown de Quentin Tarantino (Punch Creole) ou Hors d’atteinte de Steven Soderbergh (Loin des yeux), il devient incontournable.

En 2008 les éditions Payot/Rivages sortaient Le Kid de L’Oklahoma et rééditent Bandits. A noter également que son roman 3h10 pour Yuma fait l’objet d’une nouvelle adaptation au cinéma par James Mangold sortie le 27 mars 2008.

Leonard, père de cinq enfants, a vécu dans sa ville fétiche de Detroit, jusqu’à sa mort le 20 août 2013 à l’âge de 87 ans.

  • Zig Zag
  • Movies
  • Maximum Bob
  • Punch Creole
  • Pronto
  • Les Chasseurs de Primes
  • Beyrouth-Miami
  • Loin des Yeux
  • Le Zoulou de l’ouest
  • Viva Cuba Libre !
  • Dieu reconnaîtra les siens
  • La loi à Randado
  • L’évasion de Five Shadows
  • Hombre
  • Be Cool
  • Duel à Sonora
  • Valdez arrive !
  • Tishomingo Blues
  • Quand les femmes sortent pour danser
  • Retour à Saber River
  • La Brava
  • Killshot
  • Les fantômes de Detroit
  • Mr Paradise
  • Stick
  • Un drôle de Pelerin
  • L’homme inconnu n°89
  • La Joyeuse Kidnappée
  • Plus gros que le ventre
  • La loi de la cité
  • Le Kid de l’oklahoma
  • Bandits
  • Le Don Quichotte du Sinaï
John Mac Donald
Ed Mc Bain