PolarHardboiled
Ed Lacy

Ed Lacy

l'Humaniste du Polar

3 mins read

A une époque (les années 50) où l’Amérique est plus raciste que jamais, voilà un auteur blanc qui met en scène des héros noirs, comme le privé Toussaint Moore dans « A Corps Et A Crimes » ou encore le flic Lee Hayes dans Harlem Underground et Blanc Et Noir. Il place ses enquêtes au milieu de la communauté noire où les tensions interraciales (et racistes) sont attisées par de mystérieux fauteurs de troubles. Mais le racisme n’est pas sa seule cible, il dénonce également le Maccarthysme et la chasse aux rouges dans Chasse aux Sorcières. Certains intellectuels américains l’ont même taxé de gauchiste et mis cet héritage progressiste sur le compte de ses origines juives ! (mais c’est vrai qu’il en faut peu pour les américains). Ed Lacy, pseudonyme de Leonard S.Zinberg est né en 1911 à New-York où il a été élevé et a vécu pratiquement toute sa vie. A partir du début des années 50, il s’oriente vers le genre policier sans jamais plus le quitter après une trentaine de romans.

Chasse aux sorcières de Ed Lacy
Chasse aux sorcières de Ed Lacy
Pacifique mais amoureux d’un sport violent, la boxe qu’il met en scène dans pas mal de ces romans et lecteur assidu de Ring Magazine, dont il fait mention dans pas mal de ses livres. Le milieu sportif l’inspire et ses héros sont souvent d’anciens champions. Son premier roman paru sous son véritable nom en 1940 Talk Loud se déroule dans le monde de la boxe. Dans l’Après-midi d’un Fauve, un boxeur noir américain se réfugie en France, et dans Chasse aux sorcières (Sin in their Blood, titre anglais), c’est l’enquête de Matt Ranzino, un ancien poids lourd devenu privé. Dans A Bras Raccourcis, le Détective ne mesure que 1,59 mètre, mais il est expert en judo.

Pour finir par un de ses romans les plus passionnants, Ca C’est Du Billard, le privé est un mécanicien, adepte d’haltérophilie, qui enquête sur la mort d’un homme simple et sans histoires, abattu en plein New-York. De ses nombreux écrits dans des magazines et des journaux, on retrouve chez Ed Lacy, un style journalistique, direct et sans fioriture avec une priorité donnée au récit. Ed Lacy a obtenu l’Edgar du meilleur roman policier en 1957 pour A Corps Et A Crimes. Il est décédé d’une crise cardiaque à New-York le 7 janvier 1968.

  • Chasse aux sorcières
  • A bras raccourcis
  • Du punch dans l’air
  • Blanc et noir
  • Pétards mouillés
  • Meurtre A Domicile
  • Ca C’est Du Billard
  • Enquête Privée
  • Quatre Pas Dans La Nuit
  • Anguille Sous Roche
  • Ca Craint Le Soleil
  • Une Blonde Dans Le Pacifique
Albert Simonin
Don Tracy